A propos de RESAOLAB

Un système de laboratoires de biologie fournissant des services de qualité est une condition indispensable pour améliorer l’état de santé des populations. Pourtant, le diagnostic est le domaine qui a le moins bénéficié des aides multilatérales et de l’investissement des gouvernements ces dernières décennies.

Le Réseau d’Afrique de l’Ouest des laboratoires de biologie médicale (RESAOLAB) est le premier programme de dimension régionale en Afrique de l’Ouest qui apporte une réponse à cette problématique de santé publique.

Conçu avec les acteurs de santé ouest-africains et les ministères de la Santé des 7 pays membres, il prend en compte l’ensemble des facteurs qui affectent la gouvernance et la performance des laboratoires. RESAOLAB s’inscrit dans le cadre des politiques menées par les organisations régionales et internationales de Santé.

En savoir plus sur les pays membres

Nos objectifs

Des diagnostics cliniques de qualité constituent un maillon essentiel de tout système de santé. C’est pourtant le domaine qui a le moins bénéficié d’aides des gouvernements ces dernières décennies.

Notre programme phare prend en compte l’ensemble des facteurs qui doivent concourir à une gestion de laboratoire efficace et à des performances optimales en s’appuyant sur les axes suivants :

Améliorer
les services de laboratoire

grâce à la mise en place d’un système de qualité standardisé.

Consolider
les capacités en ressources humaines

en dispensant une formation initiale et continue aux personnels de laboratoire.

Renforcer
la surveillance

via un système informatisé de gestion de laboratoire en vue d’améliorer la surveillance des maladies.

RESAOLAB en 3 phases : de 2009 a 2023

Depuis la création du réseau en 2009, l’objectif de RESAOLAB est resté le même : réunir les pays d’Afrique de l’Ouest autour du renforcement de la qualité des diagnostics cliniques, étape indispensable afin d’améliorer la santé publique et de surveiller les épidémies dans cette région.

Phase 1 de RESAOLAB : 2009-2013

Le projet RESAOLAB a été initié par la Fondation Mérieux en 2009 avec le soutien de l’Agence Française de Développement à la demande des ministères de la Santé du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal.

Phase 2 de RESAOLAB : 2013-2017

En 2013, quatre autres pays d’Afrique de l’Ouest ont rejoint le réseau : le Bénin, la Guinée, le Niger et le Togo.

En savoir plus sur les réalisations du projet

Phase 3 de RESAOLAB : 2019-2023

Le projet entame en 2019 sa troisième phase dans le cadre d’un partenariat entre la Fondation Mérieux et l’Agence française de Développement, afin de poursuivre le renforcement des systèmes de laboratoire.

La Fondation s’engage à poursuivre les efforts initiés lors des précédentes phases, en ajoutant des thématiques majeures de santé publique.

En savoir plus sur la phase 3